Artiste / Artisan

Pierre Bureau pastelliste

Ville

Chibougamau

Discipline

Arts visuels, Formation, Pastel

Sur le Web
           
Membre depuis

20 avril 2021

Partagez

01.-

PRÉSENTATION

Biographie

Née en 1952 à Sherbrooke. À 4 ans, son intérêt pour le ciel, les nuages et même les débuts d’orages, était remarquable. Premier à la fenêtre, il ne cessait de s’extasier. Pendant ses études secondaires, il n’eut aucun cours en arts plastiques. Ce « hasard » n’a fait qu’amplifier son désir de s’exprimer en tant qu’artiste dans ses dessins personnels. À 24 ans, après 4 années en arts visuels, il trouve enfin son médium: le pastel sec. 1976, année des Jeux olympiques de Montréal, fut son année olympique dans ses découvertes, expériences et débuts tout azimut: le baccalauréat en Arts visuels à l’université Laval, la recherche artistique en symbiose avec le médium, le baptême de l’air pour venir enseigner les arts plastiques à Chibougamau, le nord et ses aurores boréales, l’amour. Bref, il a reçu la médaille d’or. Son désir de partager sa passion pour le pastel ne tarda pas à se concrétiser. Premières expositions, dès 1978 à Chibougamau puis trois expositions régionales soit à Chicoutimi (1980-90) et Jonquière (1991). Et c’est le retour au bercail car il est un peu pantouflard mais aussi très occupé localement. Avec le pastel et l’astronomie qui a pris sa place dans son mode d’expression, il se réalise pleinement. Après la création d’un projet d’initiation à l’astronomie, d’un planétarium unique au monde où les étoiles brilles vraiment, d’un observatoire, voici qu’arrive la seconde sortie de sa tanière artistique. 2006: c’est la  découverte, grâce à une grande amie, des symposiums et des regroupements d’artistes où il a reçu de nombreux prix pour l’originalité de ses pastels. Sa démarche et ses recherches ne cessent de se renouveler depuis. Bien que la diffusion de son art, de ses idées et de ses créations demeurent principalement locale, il est membre de regroupements d’artistes québécois et d’autres pays dont Artzoom et Pastel Sec de l’Est du Canada

02.-

Arts & culture

Démarche

Pastelliste… et astronome.
Né à Sherbrooke en 1952, j’ai découvert le pastel en 1976.

C’est en créant les décors d’un film d’animation, à la toute fin de mon cours universitaire en arts visuels à l’université Laval de Québec, que j’ai découvert le pastel sec. Le ciel, les nuages et toutes ces atmosphères lumineusement spéciales m’attiraient depuis mon enfance. Enfin, j’avais le médium parfait pour créer des champs de couleurs évoquant la lumière solaire filtrée par les nuages. Au fil des dix premières années, ces « colorfields » se sont paysagés puis je les ai fait « exploser » pour recréer des univers plus particuliers mais où la lumière est toujours reine et maîtresse de la couleur. Les textures visuelles se sont ajoutées par l’emploi de quelques taches d’acrylique donnant libre cour à l’imagination autant qu’à l’effet. La mémoire amplifiant les couleurs et l’effet, je m’en sers pour rendre le charme d’un souvenir… d’un moment spécial. La figuration devient plus un support à l’atmosphère. L’objet demeure anecdotique.

Que ce soit un paysage, une nébuleuse ou un œuvre plutôt abstraite, ils tiennent tous de l’imaginaire au service de la lumière, de la texture et / ou de la couleur. Tout est en évolution. Les récentes photographies du télescope spatial Hubble ont inspiré la réalisation de certains de mes pastels des années 2000. Plusieurs dessins ont eu comme « point d’ignition » ces nébuleuses proto-stellaires où la liberté et la fluidité des formes et des couleurs, pouvant être observée dans tous les sens, laissent place à l’imaginaire du rêveur « qui voit les bonhommes dans les nuages ». Les spectateurs s’y laissent aussi facilement aller.

2018- Début d’une nouvelle recherche… avec des craies pastelles plus tendres, je travaille d’une façon plus gestuelle et spontanée directement sur mon papier blanc. C’est un « papier coton » poreux et lisse à fois, qui met en évidence les couleurs vives et permet une belle saturation avec parfois des transparences. Pas d’esquisse ni de projet préalable, qu’une aventure aux formes géométriques variables en 4 D, pour quatre directions, car je tourne fréquemment mon papier en tous sens. Les choix de couleurs sont tout aussi aléatoires. Comme d’habitude, j’irai au bout de l’expérience comme je le fais depuis 45 ans.

Chaque dessin est une sorte de fenêtre donnant sur un monde imaginaire, figuratif ou abstrait souvent avec une importante frontière dans l’imaginaire côtoyant les deux mondes.

Sites web : www.pierrebureau.com